Avoir la possibilité de pouvoir s'exprimer à travers des histoires, des images, est une chance hors normes. J'adore l'écriture de scénarios, créer des mondes, des règles, des structures, qui échappent à notre réalité.

Ci-dessous "Lapsus", un court-métrage que j'ai co-écrit avec Karim Ouaret, un ami très proche, qui est également le réalisateur du film.
Il lui a permis d'exister et de voyager à travers le monde. L'accueil du public est allé au-delà de toutes nos espérances puisqu'il détient le record du nombre de prix pour un court métrage français. Au total, il a reçu 84 prix pour 116 sélections internationale. Pour ma part il m'a valu 7 prix pour Meilleur Scénario. Au cours de la préparation de ce film, je n'ai jamais entendu autant d'avis négatif. "C'est impossible", "on ne comprend rien", "c'est trop violent"... C'est le parfait cliché du projet dont personne ne voulait et qui a cartonné.

Danse Macabre est l'un de mes premiers courts-métrages. Le concept était de faire un film de combat à travers une histoire mystique et fantastique. Récits et combats se mêlent à travers un ensemble de tableaux en relief que j'avais fait réaliser dans mon propre appartement par une peintre, Amélie Sane. Je suis très fier également de la musique originale. Avec Edouard Chavance, le compositeur, nous avons beaucoup travaillé pour donner cette sonorité si particulière.

Le Dîner de Burnes est mon premier "vrai" court-métrage. Je voulais prouver mes capacités d'écriture et de scénarios à travers un film simple à produire. Mes moyens étaient particulièrement limités : une caméra super 16 prêtée par Kodak, deux bobines de pellicules, une équipe très réduite et une journée de tournage. Et pourtant, ce tournage a été un bonheur absolu, l'équipe et les comédiens étaient très proche de moi.
L'idée du film m'est venue une nuit alors que j'étais en visite au festival de Clermont-Ferrand avec un ami. Au réveil, je n'étais pas sur de la qualité du scénario alors je me suis dit "je vais raconter l'histoire à mon pote, si ça le fait rire, je l'écris, s'il trouve ça nul, je jette". Il a rit lorsque je lui ai raconté le thème et l'histoire alors je l'ai écrite. Sans le savoir il m'a permis d'avoir mes premières sélections en festival...